Les espèces chassables

 

Trois espèces de gibier à poil :

 2

 Cerf (Cerf de Java ; Cervus timorensis) 

IDENTIFICATION :          Longueur totale : 50 cm à 1,70 m

                                                        Hauteur au garrot : Mâle : 98 à 110 cm/Femelle : 86 à 98 cm ; de l’Ordre des Artiodactyles, Famille des Cervidés

Petit cerf originaire du sud-est asiatique. Le dimorphisme sexuel est relativement marqué chez cette espèce. En effet, le mâle est de taille supérieure à la femelle et il possède des bois à trois pointes. Mâles et femelles ont un pelage brun-roux sur les parties supérieures et brun clair sur les parties ventrales et la queue.

INDICE DE PRESENCE : souffle bruyamment quand il est dérangé.

REMARQUES : A La Réunion, le cerf de Java est présent en liberté mais également en élevages. Espèce introduite, il a été introduit dans l’île une première fois vers 1750, mais en 1793, il n’y avait plus aucun représentant de cette espèce. Des introductions d’individus en provenance de l’île Maurice ont été réalisées vers 1900.

POPULATION : augmentation de 20% tous les ans

REPRODUCTION : 1 faon par an, le rut se déroule du mois de juillet au mois d’août

PERIODE DE CHASSE : de juin à novembre

 

 

  


 

les-especes-de-la-reunion-2version-at-et-jm-3.jpg

Lièvre (Lièvre à collier noir ; Lepus nigricollis)  

IDENTIFICATION : 42-50 cm

                                               Famille des Leporidae, pelage brun ; oreille grise (plus petites que celles du lièvre d'Europe et non tachetées de noir à leurs extrémités ; tache noir au niveau de la nuque

INDICE DE PRESENCE : coulées légèrement marquées dans la végétation ; tapis de crottes rondes de 12 à 16 mm de diamètre, généralement jaune paille ; empreinte postérieure mesurant entre 6 et 10 cm de long sur 3,5 cm de large. Animal nocturne.

REMARQUES : lièvre originaire de l'Inde, de l'Afrique et du Moyen-Orient, introduit peu après 1700

REPRODUCTION : Plusieurs portées par an (jusqu'à 8) étalées sur toute l'année, 1 petit par portées

PERIODE DE CHASSE : de mai à août

 

 


 

 les-especes-de-la-reunion-3version-at-et-jm-3.jpg

Tangue (Tenrec ; Tenrec ecaudatus)

IDENTIFICATION : 26-39 cm

                                               Petit mammifère terrestre insectivore de la famille des tenrecidae, de couleur brune, couvert de longs poils et de piquants érectiles sur la nuque ; museau allongé ; forte odeur musquée. 

                                               Hiberne du mois de mai au mois d'août 

INDICE DE PRESENCE : souffle bruyamment quand il est dérangé.

REMARQUES : espèces introduite originaire de Madagascar. La date d'introduction est discutée mais en 1860. Il chasse des insectes et des mollusques, on le rencontre généralement dans les ravines et les forêts

REPRODUCTION : jusqu'à 22 petits, du mois de septembre / octobre

PERIODE DE CHASSE : de mars à avril

 

Période de commercialisation du Tangue

Il est interdit de transporter, de mettre en vente, de détenir pour la vente, de vendre et d'acheter du tangue (tenrec ecaudatus) mort ou vivant en dehors de la période de chasse autorisée et au-delà de 15 jours après la date de fermeture de la chasse de cette espèce.

 


 

 

Dix espèces de gibier à plume :

 


les-especes-de-la-reunion5-version-at-et-jm-3.jpg
             Merle de Maurice (Bulbul orphée ; Pycnonotus jocosus)


IDENTIFICATION : Cet oiseau, au-dessus sombre et au-dessous blanc, se reconnaît à sa huppe noire mais aussi à son croupion et à ses joues rouges. 

HABITAT : D’abord localisé à basse altitude, il a gagné la moyenne altitude et continue à étendre son habitat. Tous les milieux semblent lui convenir. 

COMPORTEMENT : Vivant généralement en petits groupes, son chant varié est sonore et mélodieux. 

REPRODUCTION : Son nid est en forme de coupe dans un arbre bas ou un buisson. La femelle pond 2 à 5 oeufs rose pâle tâchés de brun dans la partie basse. 

REGIME ALIMENTAIRE : Son régime alimentaire est varié : insectes, fruits, graines mais aussi oisillons. 

STATUT : Originaire d’Inde et d’Asie du sud-est, il a été introduit à Maurice en 1892 mais ne sera importé illégalement à La Réunion qu’en 1972. 

 


 

les-especes-de-la-reunion4-version-at-et-jm-3.jpg
            Caille patate (Caille des blés ; Coturnix coturnix) 

IDENTIFICATION : Pattes de couleur jaune rosé. Oiseau de taille moyenne, rond, aperçu le plus souvent au sol, ou furtivement à l'envol, difficile à différencier des autres cailles. 

Chant : caractéristique qui lui a donné son nom (« Caille Patate »). Emet un « truit » à l’envol. 

HABITAT : Moins abondante que la Caille Pays, cette caille affectionne les milieux secs et dégagés. Elle est présente dans la savane et la prairie jusqu'à 2000 m d’altitude. 

COMPORTEMENT : Elle vit en solitaire, en couple ou en petites compagnies. Discrète, elle est difficile à observer et ne se lève qu’à quelques pas du promeneur, avec un vol puissant et court. Elle est sédentaire à la Réunion. 

REPRODUCTION : Dates mal connues : d’octobre à janvier. Nid formé d’une cuvette dans le sol garni de brindilles. Ponte : 7 à 12 oeufs à fond crème tachetés de noir ou de roux. 

REGIME ALIMENTAIRE : La Caille des blés se nourrit de graines qu’elle trouve sur le sol en fouillant à l’aide de son bec et de ses pattes. Les jeunes se nourrissent essentiellement d’insectes. Cette caille affectionne particulièrement les steppes de l’ouest de l’île et les pâturages des hauts. Elle se chasse au chien d’arrêt. 

 

 


 

les-especes-de-la-reunion6-version-at-et-jm-3.jpg
Caille rouge (Perdicule rousse gorge ; Perdicula asiatica) 

IDENTIFICATION : Pattes de couleur jaune orange. Le ventre nettement strié de noir chez le mâle et franchement roux chez la femelle permettent de la distinguer de la Caille Patate et de la Caille Pays 

HABITAT : Elle vit dans les savanes sèches de l’Ouest. Ses populations semblent diminuer. 

COMPORTEMENT : La Caille rouge vit en compagnies. Lorsqu’elle est dérangée, la compagnie se lève, effectue un vol court et se pose un peu plus loin. 

REPRODUCTION : A partir du mois d’octobre. Pontes : 4 à 8 oeufs blanc crème 

REGIME ALIMENTAIRE : Elle se nourrit de graines, de pousses végétales et d’insectes 

STATUT : Originaire de l'Inde, elle a été introduite vers 1810. Elle a également été implantée à l'Ile Maurice mais ne s'est pas naturalisée 

 

 


 

les-especes-de-la-reunion7-version-at-et-jm-3.jpg
            Caille de chine (Caille peinte ; Coturnix chinensis) 

IDENTIFICATION : C'est un oiseau de petite taille. Sa couleur générale sombre et ses pattes jaune vif la caractérisent. 

Chant : sifflement sur trois notes. 

HABITAT : Préférant les couverts denses et les grandes herbes, on l’observe dans les jonchaies épaisses et les prairies humides en bordure d’étang dans les Bas, et dans les cultures de canne et les taillis dans les Hauts. 

COMPORTEMENT : Espèce discrète, difficile à observer, elle vit généralement en couple ou en petites compagnies de 5 à 6 individus. Dérangée, elle surgit et effectue un vol court et direct. 

REPRODUCTION : En juin et juillet. Le nid est une petite dépression dans le sol garnie d’herbes au sein d’un couvert très dense. Les 4 à 8 oeufs de couleur brun clair, jaune olive pâle ou gris clair sont parsemés de points brun noir. 

REGIME ALIMENTAIRE : Elle est granivore et parfois insectivore. 

STATUT : Originaire de l'Inde elle a été introduite vers 1850. Elle a également été implantée à l'Ile Maurice mais ne s’est pas naturalisée. 

Elle est présente dans l’est et dans l’ouest de l’ile. 

 

 


 

les-especes-de-la-reunion8-version-at-et-jm-3.jpg
Caille pays (Hémipode de Madagascar ; Turnix nigricollis) 

IDENTIFICATION : Pattes de couleur gris clair à 3 doigts. C'est un oiseau de petite taille que l’on voit le plus souvent courant au sol. La femelle se caractérise par sa gorge et sa poitrine noires et rousses. Le mâle est moins coloré et plutôt gris, ce qui le différencie des autres cailles. 

HABITAT : Oiseau commun dans les Bas, les zones cultivées, les savanes de l’Ouest et les cultures de canne de l’Est de l’île. La Caille Pays est observée jusqu'à 1600 m d’altitude et dans les plaines centrales. 

COMPORTEMENT : La Caille Pays est très territoriale et vit en couple. Dérangée, elle préfère fuir en courant. Si elle s’envole brusquement, elle se repose à quelques mètres dans un couvert dense. 

REPRODUCTION : Elle semble se reproduire toute l’année. Le nid est formé d’une petite cuvette creusée dans le sol. Ponte : 4 ou 5 oeufs de couleur beige clair, uniformément tachés de brun et de noir, couvés par le mâle. 

REGIME ALIMENTAIRE : Pour trouver les insectes ou les graines dont elle se nourrit, elle gratte le sol de façon circulaire formant de petites coupes très caractéristiques. 

STATUT: Elle est originaire de Madagascar. Elle a été introduite à l'Ile Maurice mais ne s’est pas naturalisée. 

 

 


 

les-especes-de-la-reunion-version-at-et-jm-3-1.jpg
Tourterelle pays (Géopélie zébrée ; Geopelia striata) 

IDENTIFICATION : Pattes roses. Mâles et femelles identiques. La tourterelle est reconnaissable à sa petite taille, sa queue bordée de blanc à l’envol et sa couleur générale gris brun clair barré de noir. 

Chant : en roulades douces permet de l’identifier rapidement. 

HABITAT : Elle affectionne les savanes, les forêts claires, les cultures et les zones habitées jusqu'à 1500 m d’altitude. 

COMPORTEMENT : Elle vit généralement en couple. 

REPRODUCTION : Elle se reproduit au minimum entre juillet et décembre. Le nid est une petite coupe plate et assez rudimentaire faite de brindilles et de radicelles, dans la fourche d’un buisson ou d’un arbre. Ponte : 2 oeufs blancs. 

REGIME ALIMENTAIRE : Elle se nourrit de graines qu’elle recherche dans les prairies rases et les terrains dégagés. 

STATUT : Elle est originaire d'Australie, Malaisie et Indonésie et a été introduite vers 1800. Elle est aussi présente à l'Ile Maurice. 

 

 


 

les-especes-de-la-reunion9-version-at-et-jm-3.jpg
Faisan (Faisan de Colchide ; Phasianus colchicus) 

IDENTIFICATION : Taille mâle : 75-89 cm. Taille femelle : 53-62 cm. C'est un oiseau discret ; lorsqu’il est dérangé, il préfère courir vers un couvert plutôt que de s’envoler. Son envol est bruyant et son vol vigoureux, rarement haut et soutenu. 

Chant du mâle : double cri rauque et sonore « korrkok ». 

HABITAT : Introduit récemment à la Réunion, il affectionne les lisières forestières et les zones cultivées. Présent sur l’île dans les quelques secteurs où il a été relâché. 

COMPORTEMENT : Durant la saison de reproduction, on l’observe en petites compagnies formées d’un mâle et de plusieurs femelles. Hors reproduction, les mâles sont souvent observés seuls et les femelles, parfois, accompagnées de leurs jeunes. 

REPRODUCTION : Pond de 9 à 15 oeufs (vers septembre pour la Réunion). 

REGIME ALIMENTAIRE : Il se nourrit de graines, de plantes, de fruits, de racines et d’insectes. 

STATUT : Originaire de Chine et d'Europe, il est introduit vers 1980. Il est présent à l'Ile Maurice depuis une vingtaine d’années. 

 

 




les-especes-de-la-reunionc-version-at-et-jm-3.jpg

Francolin (Perdrix de Madagascar ; Margaroperdrix madagascariensis) 

IDENTIFICATION : Pattes grises. Au sol, le plastron noir et blanc du mâle et sa couleur générale sombre, de même que les dessins en fer à cheval de la femelle aident à les distinguer de la Perdrix. 

Chant: le plus souvent silencieux. Cri sourd, sorte d’aboiement. 

HABITAT : Assez fréquent, son habitat d’élection est constitué par les taillis, les clairières buissonnantes, les brandes et les anciens défrichés où la végétation est dense, dans les Hauts de l’île jusqu'à 2400 m d’altitude. 

COMPORTEMENT : Le Francolin vit parfois seul, ou en petites compagnies. Il piète beaucoup et s’il se lève, il vole alors d’un trait direct et puissant. 

REPRODUCTION : Toute l’année. Dépression dans le sol sous un buisson ou une touffe d’herbe. Ponte : 14 à 20 oeufs bruns roux tachés de brun foncé. 

REGIME ALIMENTAIRE : Granivore, il se nourrit également d’insectes, vers, limaces et baies. 

STATUT : Endémique de Madagascar, le Francolin a été introduit vers 1750. Il est aussi présent à l'Ile Maurice. 

 

 


 

les-especes-de-la-reunionb-version-at-et-jm-3.jpg
Oiseau bélier (Tisserin gendarme ; Ploceus cucullatus) 

IDENTIFICATION : Bec : noir. Pattes : roses. Dans la nature : Oiseau de taille moyenne, râblé, à dominance jaune. 

Chant : Le chant du Bellier est une trille grinçant voire bruyante. 

HABITAT : Le Bellier se retrouve dans toute l’île, à proximité des activités humaines. Il se rencontre fréquemment dans les villages et cultures sur le littoral et dans la zone des savanes et des plantations de canne. Il monte peu en altitude mais il existe néanmoins de petites colonies jusqu’à la Plaine des Cafres. Il est absent de la forêt et des brandes. 

COMPORTEMENT : Le Bellier est nettement anthropophile. Il reste à proximité des activités humaines. De plus, c’est un oiseau grégaire qui vit en colonies allant de 20 à 60 nids accrochés à de grands arbres. 

REPRODUCTION : La période de nidification s’étend de juin jusqu’à février au moins mais la construction des nids se fait toute l’année. De même, on trouve des mâles avec un plumage nuptial toute l’année. Ces derniers construisent le nid seul. Il est accroché généralement à l’extrémité d’une branche haute ou d’une feuille de cocotier. Les colonies sont d’autant plus visibles que les oiseaux dégarnissent les branches porteuses. 

STATUT : Introduit dans l’île vers 1880, le Bellier est originaire d’Afrique du Sud. 

 

 


 

les-especes-de-la-reuniona-version-at-et-jm-3.jpg
               Perdrix (Francolin gris ; Francolinus pondicerianus)

IDENTIFICATION: Mâles et femelles identiques. C’est un oiseau de taille assez forte de couleur générale gris brun. Les pattes rouges et la queue rousse à l’envol. 

Chant: varié, perçant sur plusieurs syllabes. 

HABITAT: Devenue rare à la Réunion, la perdrix est surtout présente dans les milieux secs et dégagés, entrecoupés de buissons ainsi que les cultures autour des habitations et les champs de canne, dans les Bas de l’île. 

COMPORTEMENT: Elle vit généralement en couple, parfois en compagnies de 4 à 8 jeunes. 

Elle piète rapidement plutôt que de prendre son envol. 

REPRODUCTION: D’aout à avril. Ponte de 4 à 9 oeufs blanc crème déposés dans un nid de feuilles et d’herbes sous un buisson ou dans les herbes. 

ALIMENTATION: Elle se nourrit de graines, baies et d’insectes. 

Depuis 2002, ce gibier ne figure plus sur l’arrêté préfectoral d’ouverture et de fermeture de la chasse à la Réunion.